De toute façon, j’ai très peu de souvenirs

Texte et mise en scène Éric Louis

DETOUTEFAÇON©Olivier QueroP6023157.jpg
Voir le dossier :

Spectacle créé pour le 75ème Festival d’Avignon, avec l’École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre – Lyon et l’École Régionale d’Acteurs de Cannes et Marseille

Coproduction École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre – Lyon et École Régionale d’Acteurs de Cannes et Marseille. Avec le soutien de la compagnie La Nuit surprise par le Jour

Qu’est-ce qu’une école de théâtre ? Comment devient-on acteur ? Et surtout : en quoi cela peut-il changer une vie ? De toute façon, j’ai très peu de souvenirs évoque sur le mode du témoignage l’expérience que vécurent les jeunes apprentis comédiens et metteurs en scène de l’école créée par Antoine Vitez au Théâtre national de Chaillot. Hors du commun, par sa brièveté (1987-1989) comme par son intensité, cette aventure devenue mythique a suscité chez l’un de ses participants, Éric Louis, le désir de rassembler les souvenirs d’anciens élèves. De ce travail de mémoire est né un spectacle polyphonique, incarné sur scène par de jeunes élèves comédiens qui récemment encore, traversaient la même situation d’apprentissage. Ils offrent à ces paroles une résonance où se lit tout à la fois la pertinence de l’enseignement d’Antoine Vitez et la postérité de sa pensée. Une histoire de transmission, de rencontre, de construction de soi – mais avant tout de théâtre.

Assistanat à la mise en scène : Clémentine Vignais

Lumière : Nanouk Marty assistée de : Jasmine Tison et Alice Nedelec

Son : Pierre-Etienne Guillem

Costumes : Noé Quilichini

Travail vocal : Jeanne Sarah Deledicq

Avec

Éléonore Alpi,

Ligia Aranda Martinez, Maxime Christian, Ioachim Dabija,

Adrien Françon,

Mélina Fromont,

Katell Jan,

Heidi Johansson,

Benoît Moreira Da Silva, Léonce Pruvost,

Lola Roy,

Quentin Wasner-Launois